Le couvent des damnées T1 - Minoru Takeyoshi

Hérétique et incorruptible !
Au XVIe siècle, dans le Saint-Empire romain, l inquisition condamnait de nombreux innocents au bûcher. Privée de sa famille, Ella se retrouve envoyée dans un couvent qui rééduque les filles de sorcières . Tortures et miracles viendront-ils à bout de la flamme de vengeance qui brûle en elle ?
Encensé par Hiromu Arakawa (Fullmetal Alchemist) ou Makoto Yukimura (Vinland Saga), cette première uvre d une jeune auteure brille par sa fougue. À l heure où les héros deviennent chétifs et nonchalants, on a indéniablement envie de suivre cette héroïne forte et indépendante qui n hésite pas à se salir les mains pour défendre ses idéaux et protéger les siens.

Auteure : Minoru Takeyoshi
Editeur :  Glenat
2017

Pour mon plus grand regret les chroniques de mangas se font rares sur mon blog. J'en lis et j'en achète énormément mais je prends rarement le temps de les chroniquer. Je découvre pourtant parfois de véritable petite pépite. Le couvent des damnées faisait partie de ces mangas que j'avais très envie de lire mais que je n'avais pas encore acheté. J'ai profité d'une opération Masse Critique de Babelio où il était proposé pour enfin le découvrir.

Ella est vendue alors qu'elle est qu'une enfant par ses parents. Recueilli par une guérisseuse, elle mène enfin à ses côtés une vie paisible. Malheureusement, Angelika sa mère adoptive est condamnée pour sorcellerie lors de l'inquisition. Envoyée dans un couvent pour fille de sorcière, Ella va être confrontée au pire.

Après avoir dévoré des dizaines et des dizaines de mangas, j'ai ressenti une certaine lassitude. J'avais l'impression de relire toujours la même chose. J'ai donc arrêté d'acheter des mangas de manière compulsive et de réfléchir un peu à ce que j'avais vraiment envie de lire. Cette réflexion et ce travail sur soi m'a permis de découvrir des mangas vraiment originaux qu'il faut vraiment que je prenne le temps de vous présenter. Le couvent des damnées fait partie de ces mangas et je remercie Glénât et Babelio de me permettre de lire. J'ai eu une véritable claque lors de ma lecture. Ce premier tome est passionnant ! L'intrigue se déroule à la fin du XVe en Allemagne. L'inquisition fait rage et la chasse aux sorcières est lancée. Ella, jeune fille rebelle et téméraire va se retrouver dans un couvent réservé aux filles de sorcières. Mais ce couvent n'est pas un couvent ordinaire. Dirigé d'une poigne de fer par Mère Edelgard, il est théâtre de tortures et sévices divers. J'ai immédiatement été emballée par ce roman. Après lu et adoré Innocent, manga mettant en scène une famille de bourreau sous la Révolution française, Le couvent des damnés continue de me plonger dans les méandres de l'histoire (plus ou moins romancée !). L'ambiance qui se dégage du roman est glaçante. La mangaka n'épargne pas sa jeune héroïne et nous aussi par la même occasion. Les scènes chocs se succèdent et on se demande jusqu'où la cruauté de Mère Edelgard va aller.

En conclusion, Le couvent des damnées est un excellent manga. Les dessins modernes et dynamiques siéent parfaitement l'intrigue. On se prend rapidement d'affection pour Ella et ses compagnes d'infortunes. J'ai vu arriver avec regrets la dernière page !



1 commentaires :

  1. ça donne très envie. Et l'époque de l'inquisition en plus : c'est très intrigant.

    RépondreSupprimer

 

Contactez moi !

Nom

E-mail *

Message *