Swastika Night - Katharine Burdekin

Depuis sept siècles, l'Allemagne nazie règne sur la moitié du monde. Pour asseoir son pouvoir, elle a éradiqué l'histoire, annihilé la culture, et constitué une religion toute-puissante : l'Hitlérisme, dont le premier Führer est le dieu.
Le Saint Empire germanique repose sur l'ignorance des masses, la manipulation idéologique et une hiérarchie stricte : les chevaliers et les nazis en occupent le sommet, puis viennent les étrangers, main-d'œuvre corvéable, et en deçà, les femmes, simple bétail destiné à la reproduction de la race aryenne.
Mais malgré l'oubli, un homme, un simple mécanicien anglais, croit qu'un autre monde est possible. Une simple intuition qui, il en est sûr, pourrait ébranler, voire renverser le régime.
Auteure : Katharine Burdekin
Editeur : Charleston
octobre 2017


Lors de la dernière Masse Critique de Babelio, j'ai eu la chance de recevoir Swastika Night de Katharine Burdekin. J'avais choisi ce roman sans même lire le résumé, car la couverture m'avait tapé dans l’œil.

Swastika Night est un roman de science-fiction qui nous plonge dans un monde où l'Allemagne nazie a gagné la Seconde Guerre mondiale. Suite à cette guerre, l'Allemagne et le Japon se sont partagés le monde en deux. L'Europe est devenu le Saint Empire Germanique, où Hitler est vénéré comme un dieu et où les femmes sont considérées comme du bétail. Parquées dans des camps, elles n'ont pour objectif que de procréer. Les garçons sont retirés à leur mère et élevés par leur père. La notion de famille n'existe plus et la société est devenue profondément misogyne. Les filles ne reçoivent aucune éducation, et les garçons sont conditionnés pour devenir des parfaits nazis. L'objectif pour le Saint Empire Germanique étant de déclarer dans les prochaines années la guerre au Japon pour asseoir sa suprématie. Mais la guerre tarde et les femmes mettent de moins en moins de garçons au monde. C'est dans ce climat que nous faisons la connaissance d'Alfred, un Anglais qui vient effectuer un pèlerinage en Allemagne. Sceptique, il remet en cause l'idéologie nazie. Il va rencontrer le chevalier Von Hess (un haut dignitaire nazi) qui va confirmer ses soupçons. Commence alors un long dialogue entre les deux hommes. Alfred va peu à peu découvrir l'effroyable vérité.

Swastika Night est un court roman qui se lit rapidement. Essentiellement composé d'échange entre Alfred et le Chevalier, il nous donne beaucoup à réfléchir. Ce qui est assez incroyable, c'est que ce roman a été écrit en 1937, soit quelques années avant la Seconde Guerre mondiale. Il est par certain coté assez prophétique (élimination des Juifs et des "anormaux", haine des étrangers, volonté d'une race pure...). L'auteure aborde des sujets parfois complexes, mais reste facilement compréhensible tant son style est fluide. J'ai lu, il y a peu Le meilleur des mondes d'Aldous Huxley écrit un peu avant. Je n'ai pu m’empêcher de comparer les deux romans, tant leurs auteurs sont visionnaires.

En conclusion, Swastika Night de Katharine Burdekin est un roman incontournable pour les amateurs d'anticipation, mais pas seulement. Écrit il y a 80 ans, il sonne encore résolument juste en abordant des sujets et des idéologies auxquels nous sommes encore malheureusement confrontés




Je remercie Pocket et Babelio pour cette lecture!

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

 

Contactez moi !

Nom

E-mail *

Message *