La captive de l'Ecossais - Laura Black

En rejoignant le clan des Mac Cleod pour fuir le mariage forcé auquel son père, le laird des Mac Dougall, veut la soumettre, Enéa n’avait qu’une idée en tête : retrouver sa mère, dont on lui a toujours caché l’identité. Elle n’imaginait pas une seconde que leur chef, le charismatique Calum, désireux de provoquer ses ennemis, ferait d’elle sa prisonnière. Mais Enéa refuse d’être réduite à un objet de représailles entre les deux clans ! Maintenant qu’elle a découvert qui elle était, une force nouvelle l’anime. Retenue captive au château des Mac Cleod, elle espère bien déjouer le sort que le troublant laird lui réserve…
 
La captive de l'Ecossais - Laura Black
Auteure : Laura Black
Editeur : Harlequin
2017

J'ai voulu lire ce roman dès que j'ai posé mon regard sur la couverture ! J'aime de plus en plus les romances historiques et je suis toujours très emballée à l'idée de découvrir une nouvelle auteure. J'ai malheureusement mis un peu de temps avant de me lancer, mais c'est maintenant chose faite !

Enéa Mac Douggal est sur le point de se marier avec l'ignoble Darren Cameron. L'homme cruel et violent essaye de la violer dès son arrivée au château. N'en pouvant plus de vivre dans la peur et l'angoisse, elle décide de quitter ses terres pour rejoindre celle des Mac Leod, ennemis jurés des Mac Dougall, mais aussi le clan de sa mère, avec l'espoir de trouver sécurité et protection...

J'aurai lu ce roman avant, il aurait fait partie de ma sélection de romans historiques à lire absolument ! Je n'ai pas vu le temps passé en le lisant. Laura Black a une écriture très fluide et dynamique qui ne laisse pas de place à l'ennui. Elle multiplie les rebondissements et les situations complexes pour nos héros sans qu'on ait l'impression de rapidité ou d'intrigue bâclée. Je me suis laissée totalement embarquée par l'histoire d' Enéa. J'ai adoré ce personnage courageux et volontaire. Elle ne se laisse jamais découragée et affronte les obstacles avec vaillance. Fruit d'un viol, enlevée à sa mère et élevée sans jamais recevoir d'amour, elle garde pourtant la tête haute et fait tout pour avoir un avenir meilleur. C'est ce qui la décide à s'enfuir du territoire des Mac Dougall pour rejoindre le clan Mac Leod. Elle veut retrouver sa mère, mise en marge du clan après son viol, et vivre une vie paisible auprès d'elle. Une fois chez les Mac Leod, elle fait la connaissance du Laird Calum Mac Leod qui ne la laisse pas du tout indifférente. J'ai aimé leur rencontre et la romance qui en découle. Ils sont immédiatement attirés l'un par l'autre et ne se tournent pas autour pendant des pages. Comme c'est reposant ! Calum assume son attirance pour la jeune femme et se montre très prévenant avec elle. Il en oublierait presque qu'il est fiancé à Kenna Connor, une alliance qui fera de son clan le plus puissant de la région. Bien qu'apparaissant à la fin du roman, Kenna m'a fait forte impression. Depuis son plus jeune âge, elle se sent delaissée par son père. Se voir rejeter par Calum ne fait que raviver ses blessures. Je l'ai trouvé très touchante dans son désespoir. J'espère que Laura Black lui donnera la chance de connaître le bonheur dans un autre roman. Kenna n'est pas le seul personnage secondaire qui a su me toucher. Laura Black nous propose dans son roman des personnages secondaires avec une réelles consistance. En quelques phrases voir même quelques mots, elle leur donne une vraie personnalité. Aucun nous laisse indifférent, si bien qu'on a très envie de voir notre aventure dans les Highlands durer un peu plus longtemps.

En conclusion La captive de l'Écossais est un très bon roman historique. L'histoire d'Enéa et Calum est dépaysante. Laura Black a réussi avec talent à nous immerger dans la culture des Highlander. On sent qu'elle maîtrise parfaitement son sujet tant les termes sont précis et les coutumes bien transcrites. Je suis ravie d'avoir pu découvrir cette auteure, et je vais maintenant attendre son prochain roman avec impatience !



Merci aux éditions Harlequin et Net Galley de m'avoir permis de découvrir ce roman.

1 commentaires :

  1. Arfff déjà qu'il me faisait envie. Maintenant que j'ai vu ton avis forcément il faut que je le lise ! Caresses à Jules.

    RépondreSupprimer

 

Contactez moi !

Nom

E-mail *

Message *